Ambius News banner

Devred 1902 : l’enseigne de mode masculine expérimente le marketing olfactif dans ses magasins

12/07/2012

La marque Devred 1902 vient de tester le marketing olfactif dans quatre de ses points de vente. Une nouvelle tendance qui devrait permettre à la griffe de vêtement de stimuler ses ventes et de renforcer son territoire de communication. Autant de changements qui accompagnent sa nouvelle identité et ses concepts inédits de magasin.

Quel est le dénominateur commun entre Abercrombie, Devred et SFR ? Le marketing olfactif. Dans le but de créer une expérience client mémorable dans ses points de vente, la marque de vêtement pour homme Devred, (groupe Omnium) a élaboré avec le concours d’Ambius une fragrance dédiée à ses magasins. Depuis 6 mois, deux boutiques parisiennes, une à Montpellier et à Lyon déploient l’ambiance Devred à l’entrée ou dans les rayons, et la marque a même décliné cette fragrance en parfum pour homme. Une démarche qui vise à augmenter ses ventes additionnelles et le temps passé à Devred 1902 : l’enseigne de mode masculine expérimente le marketing olfactif dans ses magasins 12 juillet 2012 l’intérieur des magasins. « Toute la difficulté est d’élaborer la fragrance. Il faut à la fois qu’elle plaise aux femmes car ce sont elles qui achètent et les hommes doivent également l’apprécier comme parfum. Et même la force de vente doit aussi être sensibilisée. Chaque vendeur devient un ambassadeur », explique Sandrine Sacepe, directrice générale d’Ambius, qui a collaboré sur le projet. Au-delà, des études ont démontré que diffuser une ambiance adaptée et en cohérence avec la marque a un impact sur l’intention d’achat de 60 à 70%, le trafic en magasin et améliore de 15% la perception de qualité. « Le marketing olfactif n’est plus considéré comme une tendance ou un phénomène anecdotique. De plus en plus de marques internationales l’utilisent afin d’être reconnues et d’attirer une nouvelle clientèle. On est sur le même registre que les magasins qui utilisent le marketing sonore pour animer les points de vente. Les entreprises espagnoles ont pris une avance considérable sur la France. Ce n’est plus une niche », souligne-t-elle. Dans l’immédiat, l’enseigne n’indique toujours pas si ses 240 magasins seront à leur tour impliqués.

Des réflexions à mener encore dans l’e-commerce

Le précurseur en la matière, a été incontestablement Abercrombie qui lors du lancement de son vaisseau amiral sur les Champs Elysées a usé à profusion de son parfum. Si bien que celui-ci a été parmi les plus vendus lors de sa sortie ! De quoi réfléchir à deux fois sur la problématique olfactive. Décathlon a opté pour des odeurs marines et d’air frais dans son rayon « nautique » ; SFR a choisi une ambiance pour rompre avec l’univers technologique.

Mais que deviennent les sites marchands ? De nombreux projets ont été menés afin de transposer le marketing olfactif dans l’ecommerce. « Nous n’y sommes pas encore, mais on pourrait tout-à-fait réfléchir à diffuser des fragrances dans les colis ou sur les factures. Ce qui permettrait d’introduire la marque dans la maison ou encore d’améliorer la satisfaction client … », commente Sandrine Sacepe.

L’argent n’a pas d’odeur, certes, mais pour une surface de 100 m2, il faut compter entre 50 à 70 euros par mois pour la location des diffuseurs et l’entretien.

Ambius

Pourquoi Ambius ?

En savoir plus sur Ambius et sur ce que nous pouvons vous apporter

Pourquoi les plantes ?

En savoir plus sur les bénéfices des plantes

Pourquoi la location ?

En savoir plus sur la location de plantes